Grooooosse décision. Le blogue change de nom.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

L’amoureux me répète souvent ce conseil. Quand tu te sens mal à l’aise, écoute ton ressenti. Et là, le système d’alarme de ma conscience est en plein bombardement.

Je ne savais pas ce que je sais, quand en 2015, j’ai démarré ce projet. Je ne suis pas capable de faire comme si de rien n’était et de balayer ça sous le tapis. Je sais que stratégiquement, pour ma communication et ma visibilité, c’est la pire décision possible, mais c’est trop important que je demeure cohérente avec mes valeurs. Alors, go, j’explique pourquoi je change.

Le très possible passé sombre et nazi de Hans Asperger

On le disait sauveur des enfants différents. J’y ai cru. Mais il semblerait que l’histoire ait ses légendes et qu’au final, ce n’était qu’un monstre eugéniste, qui séparait les bons enfants des mauvais, en envoyant ceux qu’il ne considérait pas dignes de vivre, directement à la mort.

Une source qui n’a pas l’habitude de dire n’importe quoi : https://www.nationalgeographic.fr/histoire/2020/06/le-passe-noir-du-docteur-asperger

Une autre source :

https://www.journaldemontreal.com/2018/04/19/le-docteur-asperger-a-activement-coopere-avec-les-nazis-selon-une-etude

Il n’existe pas de bons humains et de mauvais humains. Je clame haut et fort que chaque personne doit pouvoir accéder à son plein potentiel et que nous sommes tous la vie. Je ne peux pas avoir le titre de blogue, de mon Tiktok, de toutes mes affaires, avec un mot aussi lourd de conséquences.

Il n’existe pas de hiérarchie autistique, il existe simplement, des degrés de besoins différents et variables selon les sphères.

Le DSM-5, les autres DSM, et tous les changements passés ou futurs

Côté stabilité des noms de diagnostics, ce n’est pas le DSM qui est le plus tranquille de version en version. Qui sait comment il nous nommera dans le futur. Mettre le nom d’un diagnostic (qui d’ailleurs n’existe plus), dans le titre de mon projet ? Plus jamais. Pour l’instant, on dit autistes… j’espère qu’ils ne seront pas trop créatifs à la prochaine édition ! Rire.

Annonce du diagnostic

Quand j’ai eu le diagnostic d’autisme, léger à modérer, le spécialiste m’a aussi donné le mot Asperger et il m’a dit pourquoi il le faisait. Je n’ai pas compris la gravité de ses propos quand c’est arrivé. Il m’a dit que ce serait plus facile pour moi de dire aux gens que j’étais Asperger parce que les préjugés sont moins lourds qu’envers le mot autiste. Il voulait me protéger. Égoïstement, je n’ai pas vu que c’était injuste.

Mais maintenant, je suis rendue vraiment forte et bien entourée et c’est moi qui ai envie de protéger à mon tour, mais autrement. J’ai envie de démocratiser l’autisme. De tellement en parler que ça va devenir normal ! Et je ne suis pas seule dans ce projet, nous sommes beaucoup d’autistes à sortir et à dire : On existe !!!

Prendre une décision

Et comme pour le reste, j’ai mis plusieurs mois avant de me décider et j’ai créé mon habituel tableau décisionnel, tellement utile !

Le nouveau nom

Le mot royaume, ça venait du fait que je demeure au Saguenay. Ma région, que j’aime, si chaleureuse, est surnommée le royaume. On a même un boulevard du Royaume avec une Place du Royaume et par mal d’affaires de royaume. C’est trop mignon. Et comme je raconte mes petites histoires, c’était sympathique.

La référence à mon lieu géographique changera donc pour bleuet. Je vis au royaume du bleuet, c’est notre fruit, celui qui représente la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les résidents sont surnommés affectueusement les bleuets, par le reste du Québec. Je suis donc un petit bleuet, moi qui raffole des petits fruits.

Mon nouveau nom ?

BLEUET ATYPIQUE !!!

Maintenant, je dois le changer partout. Ouf…

  • Site web
  • Facebook
  • Tiktok
  • Instagram
  • Youtube
  • Twitter

 

Voilà ! J’ai bien expliqué.

Signé : Valérie Jessica Laporte, une autiste qui veut être complètement à l’aise avec son projet